Accueil USA

Universal Studios - Santa Monica

Mercredi 2 août, Universal Studios

Debout à 6 heures. Les studios Universal ouvrent à 7 heures d'après le Routard et plus on y sera tôt, moins on fera la queue aux attractions. Dernier Breakfast chez Denny's, la chaîne préférée de Thomas pour les petits déjeuners et cap sur les studios où nous arrivons à 7h30. Il n'y a pas trop de monde, et pour cause, les studios n'ouvrent en fait qu'à huit heures ce qui ne manque pas de susciter quelques réflexions aigre-douces de la part des juniors endormis.
Universal Studios, c'est Top ! Nous commençons par Retour vers le Futur, séance de cinéma dynamique décoiffante. Puis, c'est Terminator 2, cinéma 3D, effets pyrotechniques, comédiens passant du film à la salle, carboglace. Ensuite, Jurassic Park, promenade en bateau chez les dinosaures avec, au final, un grand splash qui nous laisse dégoulinants. On se sèche chez Backdraft, à l'intérieur d'un entrepôt qui s'embrase pendant que la passerelle sur laquelle nous sommes fait mine de s'effondrer. Ensuite, direction Waterworld, spectacle aussi réussi que le film est raté. Et puis encore Wild Wild West (cascadeurs cow-boys) et Animals Actors (animaux dressés). Pour finir, nous prenons le promène-couillons qui fait le tour de la "ville" Universal avec ses décors célèbres de films ou de séries télé et encore quelques attractions spectaculaires (tremblement de terre, inondations.). Vers 15 heures, nous avons fini notre visite des studios alors que la foule commence à se presser dans les allées.

Universal Studios


Santa Monica

En voiture pour Santa Monica, la plage et un dernier bain dans le pacifique. La plage de Santa Monica est immense. Le sable est fin et une piste goudronnée y serpente pour les rollers et les vélos. On y voit plein de minettes en patins à roulettes. On se croirait en Californie !! Les vagues sont belles et l'eau plus chaude que la veille à Santa Barbara. Alors que nous repartons, groupe de dauphins vient s'ébattre à quelques dizaines de mètres du rivage, comme pour nous saluer. Direction l'hôtel Figueroa, qui fut notre premier hôtel américain, il y a 4 semaines déjà. Au passage, nous achetons une énorme valise supplémentaire pour caser tout le superflu que nous ramenons du voyage. A l'hôtel, nous dînons au bord de la piscine, comme le premier soir. Nostalgie.

Lire la suite du récit, 10 ans plus tard... >>