Accueil USA

Yosemite National Park

Jeudi 27 juillet, safari dans le Yosemite

Départ aux aurores dans l'espoir de voir quelques specimen de la faune locale. Dès 7h30, nous sommes sur la route du parc. A Tioga Pass (3000 mètres), le thermomètre affiche 7°C. Malheureusement, toujours pas d'animaux. Tout à coup, Christine repère une marmotte au bord de la route. Arrêt brutal, tout le monde descend de la voiture et approche doucement de la bête pour ne pas l'effrayer. Nous nous passons les jumelles pour l'observer de plus près. Soudain, la marmotte descend de son rocher. et se dirige droit sur nous, histoire de voir à quoi nous ressemblons. Finalement, Thomas l'approchera à moins de 2 mètres !

marmotte


Yosemite Valley

La route jusqu'à la vallée du Yosemite est longue car elle traverse la Sierra Nevada dans toute sa largeur. Une fois en bas, nous avons de superbes vues sur les falaises de granit, dont le célèbre El Capitan avec ses 1000 mètres de paroi, et les cascades de Yosemite Valley.
Le village est bondé de touristes. Après avoir avalé des hamburgers chers et pas bons, nous prenons le chemin des Lower Yosemite Falls. En haut d'un éboulis, nous parvenons au bord d'une piscine naturelle creusée sous la chute d'eau. Camille et Thomas renoncent à se baigner car l'eau est assez froide. Ils restent une petite heure se prélasser au bord de la flaque tandis que Christine et moi faisons une balade sur un chemin qui court le long de la vallée.

Yosemite


Mariposa Grove

Une heure plus tard, nous prenons la route de Mariposa Grove, le bois de séquoïas géants, à une quarantaine de kilomètres de la vallée. Nous ne monterons pas à Glacier Point (assez de voiture comme ça).
La forêt de séquoïas est magnifique. Le promène-couillon nous tente bien mais son tarif prohibitif nous incite à prendre le sentier piétonnier. Les enfants ne sont pas très chauds pour marcher les 2 miles qui mènent au célèbre arbre-tunnel, tombé pendant l'hiver 68-69 et qui fut longtemps l'attraction du lieu. Ils finissent par accepter, ignorant que le chemin ne cessera de monter jusqu'au séquoïa déraciné... Quelle vallée de larmes!
La promenade est superbe. Si le bas est encombré de touristes, dont quelques familles Bubbles (selon Thomas), la deuxième partie du parcours est beaucoup plus calme et la forêt toujours aussi belle. Nous croisons des biches et de jeunes cerfs. Camille et Thomas grincent un peu des dents mais le retour est beaucoup plus facile car en constante descente.
A 7 heures nous repartons en direction de Mariposa où nous arrivons vers 9 heures au Best Western. Le dîner, sur la terrasse d'un joli restaurant, est agréable.

Mariposa grove


Lire la suite du récit >>