Accueil USA

Arches National Park

Mercredi 19 juillet, arrivée au parc des Arches

Debout à sept heures pour ne pas rater la lumière du matin sur les arches. Nous ne partons quand même pas avant neuf heures, quand tout le monde est prêt. Au passage, nous réservons deux kayaks pour la descente du Colorado le lendemain.
L'entrée dans Arches National Park commence par une queue au poste de péage. C'est bien parti ! puis nous suivons la route unique du parc, allant de point de vue en point de vue, avec une petite promenade à chaque arrêt. Nous visitons ainsi Park Avenue et faisons le tour de Balanced Rock. Les vues de formations rocheuses sont saisissantes mais que de monde !


Devil's Garden

Tout au bout de la route, nous trouvons une place dans le gigantesque parking et la petite balade envisagée dans Devil's Garden se transforme en une vraie randonnée jusqu'à Double O Arch, soit sept kilomètres en tout. Cela nous permet d'échapper à la foule mais il fait entre 35 et 40°C et, n'ayant emporté qu'une gourde d'un litre, je rationne la consommation d'eau. Camille et Thomas ne le prennent que moyennement bien


La piste de Salt Valley et des Klondike Bluffs

Après que Christine ait tenté d'oublier son appareil photo sur une fontaine et que Thomas ne le retrouve par hasard dix minutes plus tard, nous nous engageons sur la route de Salt Valley, sur une des seules pistes 4x4 qui traverse le parc. Le revêtement en terre dégage beaucoup de poussière mais la piste est très roulante. Nous croisons un renard / coyotte qui nous observe placidement. Christine le mitraille avec son appareil photo, mais sans pellicule (ce qui nous coûtera moins cher).
Un peu plus loin, nous tournons à gauche en direction des Klondike Bluffs, un groupe de petites montagnes escarpées. Un panneau indique bien que la piste est réservée aux 4x4 mais ne prévient pas que, dès la première côte, cela devient du trial. Christine doit sortir de la voiture et me guider entre les cailloux, les bosses et les trous qui jalonnent la piste. Ça touche bien une ou deux fois mais le Jimmy finit par passer à des endroits que j'aurais cru infranchissables pour ce 4x4. Je découvre toute l'utilité du réducteur de couple.
Après le passage de la montagne, c'est une piste sablonneuse qui dévale vers la sortie du parc. Pas question de s'ensabler, donc vitesse soutenue et rigolade dans la voiture. Dans l'après-midi, nous aurons croisé une voiture en tout et pour tout.
Le soir, nous dînons à la brasserie de Moab. Le dîner est correct et la bière est bonne.


Lire la suite du récit >>