En route pour la capitale

La journée démarre par une dernière partie de rigolade avec les calaos et nos francolins à bec rouge aussi gloutons que stupides. Et puis nous reprenons la route de Windhoek… dans la mauvaise direction, ce qui nous vaudra un détour d’une soixantaine de kilomètres. Cette fois nous quittons définitivement les "gravel roads". A Okahandja, nous nous arrêtons sur un gigantesque marché à touristes, sans grand intérêt.

Sur la route de Windhoek
panneau routier

Windhoek, déjà un mois...

A 13 heures, nous sommes à Windhoek où nous pique-niquons dans la chambre de l’hôtel Safari, réservée depuis longtemps. Ensuite, nous ramenons le 4x4 chez Camping Car Hire, où le récapitulatif des ennuis rencontrés nous vaudra une journée de remise, et nous nous faisons déposer au centre ville pour la redoutée (par Louis-Michel) séance finale des emplettes.
Camille et Thomas s’éclatent en négociant sur le marché en plein air moult statuettes en bois, bougeoirs et autres cadeaux pour les copains. Christine et Louis-Michel découvrent au Namib Craft Center des tas d’objets artisanaux (housses de coussins peintes à la main, vaisselle, housses de couette, …). Bref, tout le monde est content. A 18h00, nous attrapons la navette de l’hôtel et il ne nous reste qu’à organiser les bagages pour le départ du lendemain.

En perspective : 24 heures de voyage (dont 10 en transit à Johannesburg), et puis des tonnes de souvenirs, des heures de vidéo à monter, des centaines de photos à organiser, plein de choses à raconter et une profonde envie de revenir...