Départ d'Ermo

Le zèbre fumé, servi au petit déjeuner , est délicieux. Sigi et Regina nous accompagnent à la voiture et nous voilà partis pour Etosha. Détour par Kamanjab puis Outjo pour nous réapprovisionner en viande fraîche et saucisse et retirer de l’argent. Outjo est une jolie petite ville, très fleurie.

Etosha

A peine entrés dans le parc d’Etosha, nous croisons des zèbres, une troupe d’éléphants, des girafes, des écureuils de terre, des chacals et bien sûr des pelletées de springboks. Le campement d’Okaukuejo où nous arrivons en début d’après-midi, est poussiéreux et peu avenant. Nous trouvons un emplacement au bout du camping, dans un coin assez isolé, mais loin des sanitaires dont la capacité est assez réduite par rapport au nombre d’emplacements. Il y a beaucoup de monde et cela nous gène un peu. Thomas et Camille sympathisent avec une bande d’écureuils de terre qui n’hésitent pas à leur passer dessus pour atteindre les chips qu’ils leurs donnent.

Le point d'eau d'Okaukuejo

Le soir, les bancs face au point d’eau éclairé sont pris d’assaut. Deux ou trois cent personnes observent, dans un silence religieux, trois girafes s’abreuver, un éléphant s’asperger de poussière et encore deux rhinocéros se traiter de tous les grognements...

La nuit tombe sur le point d'eau d'Okaukuejo
arbre mort

La suite du voyage : à la recherche des fauves d'Etosha et l'errance de point d'eau en point d'eau >>