Brumes matinales

Au petit jour, le ciel est plombé. La brume envahit ainsi la côte tous les matins et les gouttes microscopiques qui la composent constituent les seules précipitations que connaisse le désert du Namib. Autant dire que la végétation n’est pas luxuriante dans la région…
Sur la plage, quelques goélands jouent et pêchent dans les vagues et le soleil, lentement, déchire le rideau de brume.

Retour à la vie citadine

Et nous voilà partis pour une "journée en ville". Au programme : entretien du 4x4 pour Louis-Michel (réparation du réfrigérateur dans un garage agréé par le loueur), emplettes pour Christine dans les boutiques du centre, négociations animées autour de cannes en bois et statuettes (fabriquées en série au Zimbabwe) pour Camille et Thomas sur un marché d’artisanat, visite à la fabrique de cuir et achat de chaussures en koudou et de chapeaux pour tout le monde.

Christine poursuit seule ce rythme trépidant toute la journée et en profite pour expédier des nouvelles en France depuis un cyber-café alors que Camille, Thomas et Louis-Michel préfèrent, pour l’après-midi, s’offrir une séance mémorable de quad dans les dunes du désert.

Décor de rêve pour sensations garanties.
quads

Approvisionnement

En fin d’après-midi, Camille et Thomas sont au Beach Lodge et profitent d’un superbe coucher de soleil pendant que Christine et Louis-Michel sont au Meat Market (la boucherie) et remplissent - pour un prix dérisoire - le réfrigérateur réparé de sublimes viandes de koudou, d’orix, de porc et de bœuf en prévision des prochains campements dans les territoires sauvages du nord-ouest. La Namibie est le paradis des carnivores !

La suite du voyage : la côte des Squelettes, en route pour le Damaraland>>