La réserve du Hardap Dam

Le lac du Hardap Dam est la plus grande étendue d’eau artificielle de Namibie. Une réserve a été créée sur ses rives et on y trouve toutes sortes d’oiseaux, d’antilopes et même deux ou trois rhinocéros. Nous parcourons la quinzaine de kilomètres de piste qui nous emmène au bout du parc et nous y croisons des springboks, des autruches et une colonie de marabouts installés sur un arbre mort, au bord du lac.

Marabouts
Marabouts

Sous le regard des babouins

Le chemin de randonnée, à l’extrémité ouest du parc, propose deux boucles, dont l’une de 9 kilomètres. Le paysage de savane est magnifique. Alors que nous passons les ruines d’une ferme coloniale, un babouin guetteur, posté sur une falaise, signale notre présence au reste de la bande par un aboiement. Il nous suivra de loin pendant toute la balade. Le balisage du chemin est un peu approximatif. Nous nous égarons une ou deux fois et finissons par rebrousser chemin au lieu de tenter la boucle : la nuit tombe tôt.

Cap au Sud

Au coucher du soleil, nous reprenons la route du sud, vers Keetmanshoop où nous arrivons vers 18 heures, à la nuit tombée, au Bird’s Nest, B&B réservé par téléphone la veille (Lonely Planet). L’endroit est coquet, les chambres sont immenses, très propres. Le portail automatique surmonté de fils électrifiés ne nous surprend même plus…

Direction plein sud
route

La suite du voyage : en route pour la Fish River >>