Réveil gelé

Nous nous réveillons vers 6 heures, transis. Un babouin fait tranquillement le tour des poubelles du camping avant d’être chassé par un gardien. Le petit déjeuner est pris à la fraîche. Il y a des stalactites de glace sur les robinets extérieurs et une Française de rencontre nous apprend que l’eau de sa bouteille a gelé dans la tente… Qu'à cela ne tienne, Christine prend quand même une douche (et comme elle sera la seule, on va en entendre parler un moment…) Heureusement, les premiers rayons de soleil réchauffent rapidement l’atmosphère. C’est d’ailleurs impressionnant (et très agréable) de sentir la température monter d’une dizaine de degrés en quelques minutes.

Des gants de laine pour préparer le petit-déjeuner, ce n'est pas forcément très pratique...
daan viljoen park

Le chemin de Wag'n Bietje

Vers neuf heures, il fait très bon et nous partons pour une petite randonnée de trois kilomètres sur l’imprononçable chemin de Wag’n Bietje. C'est une jolie promenade, agrémentée de rencontres avec un gnou et un bubale du Cap à la corne amputée.

Frayeur mécanique

L'après-midi, nous prenons la route du sud, direction Mariental où nous avons réservé un bungalow dans le Hardap Dam Park. Au paysage montagneux de la région de Windhoek succède la plaine interminable de la lisière occidentale du Kalahari. Alors que nous venons de passer Rehoboth, de curieuses vibrations, ressenties depuis le départ dans le volant du 4x4, prennent des proportions alarmantes. Moment d’angoisse… Nous nous arrêtons au bord de la route, regardons sous le véhicule, rien. Nouveaux essais… Vibrations, claquements, bruit épouvantable, impossible de continuer… Coup de téléphone mobile (tiens, du signal en pleine campagne !) à Camping Car Hire, notre loueur. Gunther, le mécano, ne s’inquiète pas et nous fait resserrer une roue avant dont 5 des 6 boulons étaient totalement desserrés… D’après lui, c’est que quelqu’un avait essayé de la voler pendant la nuit (alors qu’on dormait sur le toit !). Nous préférons penser qu’ils avaient oublié de la serrer à l’atelier… Maintenant la nuit commence à tomber et nous craignons d’arriver trop tard à Hardap Dam Park. Pour plus de sécurité, nous réservons, toujours avec nos téléphones mobiles, un hôtel à Mariental (merci Lonely Planet).

La suite du voyage : balade dans la brousse et en route pour Keetmanshoop >>