La carte du parcours

Nous avons, en 4 semaines, fait une boucle d'au moins 7000 kilomètres (voir les cartes détaillées par étape). Nous avons bien sûr passé pas mal de temps dans la voiture mais c’est toujours resté supportable.

carte de Namibie

Quelques commentaires, a posteriori

Nous aurions aimé sillonner un peu plus le Kaokoland, bien qu’il soit conseillé de le faire à plusieurs véhicules pour des raisons de sécurité.
Nous avions réservé 4 nuits à Etosha, 2 nous auraient suffi, quitte à prolonger d’autant notre séjour dans le Kaokoland.
Au Waterberg, le logement était très agréable et l’environnement très joli mais il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas grand-chose à y faire et l’accès au plateau ne peut se faire qu’avec une autorisation spéciale (randonnée accompagnée) ou au cours des Games Drives. Or, ces Games Drives ne laissent pas découvrir grand chose de la faune du parc (voir journée du 11 août). On peut donc se passer du Waterberg.
Sossusvlei : c’était trop court. Nous regrettons une nuit, voire 2 au camping de Sesriem pour profiter des levers et couchers de soleil sur les dunes.

De façon générale, les 4 semaines étaient une durée minimale pour profiter de l’ensemble de l’itinéraire que nous avions planifié. Avec une semaine de moins, nous conseillerions de réduire la boucle, en zappant, par exemple, toute la partie sud : Hardap Dam, Fish River Canyon, Lüderitz ou, sans 4x4, la partie nord-ouest (Kaokoland)

En 2002, la partie Nord-est du pays, y compris la bande de Caprivi, étaient encore totalement déconseillés pour des raisons de sécurité. Nous n’avons donc pas envisagé de l’inclure dans notre itinéraire. Ce sont certainement des régions intéressantes et il doit alors être vite tentant de descendre au Botswana, vers le delta de l’Okavongo !