Accueil Costa Rica

Montezuma

4 mai, en route pour la péninsule de Nicoya

Sur la route de Quepos à Puntarenas, point de départ du ferry, nous sommes arrêtés trois fois par la police, dont deux pour excès de vitesse. Nous nous en sortons avec un avertissement mais il faut dire que nous avons refusé de payer une amende sur place.
La traversée entre Puntarenas et la presqu’île de Nicoya se fait en moins d'une heure sur le ferry Tambor II. Une fois débarqués du bateau, nous suivons la route de la côte jusqu’à Montezuma. Là, nous nous mettons à la recherche d’un hôtel et trouvons notre bonheur au Los Mangos, un ensemble de bungalows en bois disséminés dans un jardin tropical, un peu excentré sur la route du Cabo Blanco. Evidemment, nous choisissons la cabane la plus isolée, tout en haut du jardin, sans autre vis-à-vis que les manguiers. Un grand chien noir avec une patte toute raide vient s’installer sur notre terrasse et nous accompagne quand nous partons dîner au village. Resté dehors à la pizzeria, nous le retrouverons sur la route de l’hôtel et il passera la nuit sur notre terrasse.

5 mai, Montezuma

Le matin, le chien à 3 pattes est toujours à notre porte et nous salue comme si nous étions ses maîtres. Il sera bien sûr de notre balade et le voilà qui nous accompagne sur le chemin de la cascade. Hélas, l’eau de la rivière est complètement trouble, vestige du dernier orage et le sentier très glissant. Cela ne gêne pas le chien à 3 pattes qui se baigne et claudique avec nous. Nous finirons par renoncer à atteindre la cascade, de crainte de le voir faire une mauvaise chute et de se retrouver dans une galère.
L’après-midi sera cool avec une petite marche le long de la plage et baignade dans les vagues du Pacifique. Le chien à 3 pattes a disparu ou plutôt nous le voyons non loin, se cherchant de nouveaux maîtres… Fidélité douteuse !