Accueil Costa Rica

Bahia Drake

26 avril, plaja San Josecito

Le sentier côtier qui part au sud de Bahia Drake va jusqu’à San Pedrillo, station d’entrée du parc du Corcovado. Nous le parcourrons seulement jusqu’à Plaja San Josecito, ce qui fera 20 km aller-retour quand même ! Plusieurs lodges plus ou moins luxueux sont installés le long du chemin. Comme il n’y a pas de route, ils sont desservis par la mer et les randonneurs que nous sommes croisent régulièrement des touristes descendant à la plage en tongues et slips de bain.
Un chien, sorti de nulle part, nous accompagne un grand bout du chemin, traversant même le gué du rio Claro, seule "difficulté" du parcours, à la nage pour ne pas nous perdre. Il disparaîtra comme il est venu et c’est un de ses collègues qui fera le chemin du retour avec nous… Ces chiens errants sont nombreux, plutôt affectueux et très dévoués aux maîtres qu’ils choisissent au point de se montrer parfois agressifs vis-à-vis des "étrangers" du jour !
Plaja San Josecito, plage agréable et bien abritée, est un repaire d’aras multicolores qui se gavent de noix et autres fruits dans les arbres du rivage. Nous les mitraillons pendant qu’ils nous arrosent des débris de leur festin.

27 avril, à cheval

Les lodges de Bahia Drake proposent de nombreuses activités, les plus recherchées semblant être les expéditions en bateau pour du snorkeling à Isla del Cano ou jusqu’à San Pedrillo et La Sirena pour des balades guidées sur les chemins à la recherche des tapirs et autres habitants du parc Corcovado. Notre projet est plutôt d’explorer le Corcovado par nos propres moyens (nos pieds) et nous préférons les joies de l’équitation à ces expéditions maritimes. Nous voilà donc partis à cheval dans l’arrière-pays. Le guide qui, très sympathique, ne parle pas un mot d’anglais, nous emmène dans le lit d’une rivière jusqu’à une jolie cascade où nous nous baignons dans une eau claire. Belle balade, même si l’état de fatigue des chevaux  au retour nous laisse un peu songeurs.