Chine 2005

9 août : dans les environs de Dali

Xizhou

Sur la route de Xizhou, notre destination du matin, monsieur Li roule à un train de sénateur : les tracteurs semblent hésiter à nous doubler ! Même Amanda paraît agacée mais rien n'y fait et c'est à toute petite vitesse que nous arrivons à Xizhou.
C'est une ville ancienne, comme Dali, mais mieux préservée des hordes touristiques, elle offre le spectacle de belles demeures bai blotties dans les ruelles étroites.
Après un passage au marché, nous sillonnons la ville et visitons ainsi plusieurs vieilles maisons bai aux très beaux porches caractéristiques et partageant un aménagement similaire : quatre corps de bâtiments encadrent une cour centrale, alors qu’aux quatre coins, de petites cours ont un usage bien déterminé : une est consacrée à l’entrée dans la demeure, une autre à l’élevage du cochon de la maison, une troisième est occupée par la cuisine, la quatrième servant au stockage des réserves.
Un peu plus tard, nous sommes assaillis par un groupe de femmes proposant toutes sortes de batiks de formats, de couleurs, de motifs différents. Une rude négociation s’engage entre elles et Christine et  cela se finira avec quelques nappes en plus dans les bagages.
Au village de Zhoucheng, le marché se tient sur la place principale où trônent 2 superbes arbres centenaires : tous les villages de la région ont ainsi leurs deux arbres sacrés, généralement placés à l’entrée du village.

Le lac Erhai et l'île de la Navette d'Or

L’après-midi, nous laissons Monsieur Li se reposer et c’est en vélos que nous gagnons l’embarcadère de Longkan sur le lac Erhai. 5 kilomètres seulement, mais d’une petite route aux pavés défoncés ! C’est donc ça l’enfer du nord !!!
A côté de l’embarcadère, un groupe de pêcheurs et leurs famille se restaurent et réparent des filets sous l’œil d’une brochette de cormorans attachés à leur perchoir : la pêche au cormoran se pratique depuis plusieurs siècles sur le lac Erhai.
Pour 400 yuans, nous nous approprions un bateau pour l’après-midi et nous voilà embarqués pour Jinsuo Dao, l’île de la Navette d’Or, située sur la rive opposée du lac. C’est une île de pêcheurs et le marché qui se tient sur le port propose toutes sortes de poissons et surtout de crustacés d’eau douce. La promenade dans le village et sur le port est agréable. L’endroit est paisible et il fait beau, ce qui ne gâche rien.
En fin d’après-midi, nous reprenons notre bateau vers Dali. Le soleil joue dans les nuages accrochés aux monts Cangshan et crée sur le lac une lumière à la fois douce et surnaturelle.

Dîner chez Amanda

A Dali, Amanda ne semble pas décidée à nous abandonner et après nous avoir emmenés visiter la maison d’une de ses tantes, elle nous invite à boire le thé puis à dîner chez elle. C’est une maison familiale, elle y vit avec son mari et leur enfant, mais aussi avec les parents et les grands-parents. Nous sommes installés sur des canapés, dans la salle principale de la demeure, de part et d’autre d’une impressionnante table basse en marbre de Dali. Au fond de la pièce, un petit autel est installé où la grand-mère d’Amanda viendra régulièrement allumer des bâtons d’encens.
Le repas, préparé par Amanda et sa maman (en fait sa belle-mère), est délicieux.

PIED